Guide d'installation | Lego 21309 NASA Apollo Saturn V Manuel utilisateur

Guide d'installation | Lego 21309 NASA Apollo Saturn V Manuel utilisateur | Fixfr

21309

Le programme Apollo

Le 25 mai 1961, le président des États-Unis John F. Kennedy lança le défi suivant à son pays : parvenir, avant la fin de la décennie, à envoyer un Américain sur la Lune et à le faire revenir, en toute sécurité. Le programme Apollo permit à la NASA de relever ce défi. Pour la première fois, des êtres humains quittèrent l’orbite de la Terre pour partir explorer un autre monde. Le programme Apollo joua un rôle essentiel dans l’exploration spatiale et permit, par la suite, d’étudier des univers plus lointains. Dans le cadre du programme Apollo, 11 voyages dans l’espace furent organisés. Les deux premières missions, Apollo 7 et 9, qui consistaient en des voyages en orbite autour de la Terre, avaient pour objectif de tester les modules lunaire et de commande. Les deux missions suivantes, Apollo 8 et 10, visaient à tester des composants en orbite autour de la Lune et à prendre des clichés de la surface lunaire. Même si une défaillance empêcha le vaisseau de la mission Apollo 13 d’atterrir sur la Lune, au total, six autres missions réussirent, et revinrent sur Terre avec une grande quantité de données scientifiques et près de 400 kg d’échantillons lunaires. La première mission habitée vers la Lune fut Apollo 8. Au cours de cette mission menée en 1968, le vaisseau tourna autour de la Lune la veille de Noël. Un peu plus de six mois plus tard, le 20 juillet 1969, le monde entier assista à l’une des plus incroyables prouesses technologiques du XX la Lune. e siècle lorsque, dans le cadre de la mission Apollo 11, un astronaute de la NASA devint le premier homme à marcher sur La mission Apollo 11 dura 195 heures, 18 minutes et 35 secondes, c’est-à-dire environ 36 minutes de plus que prévu. Après leur mise sur orbite lunaire, les modules de commande et lunaire se séparèrent. Tandis que l’un des membres de l’équipage resta dans le module de commande, les deux autres astronautes accomplirent le voyage historique vers la surface de la Lune à bord du module lunaire. Après avoir exploré la surface et mis en place des expériences pendant 21 heures et 36 minutes, les astronautes rejoignirent le module de commande en toute sécurité avant de commencer le voyage de retour vers la Terre.

Les techniciens du centre spatial Kennedy inspectent le Rover lunaire Le lanceur Saturne V se déplace à 1,6 kilomètre par heure le long de la route Crawlerway vers la rampe de lancement 39A Les travailleurs préparent le premier étage S-IC dans l’aile de transition du bâtiment d’assemblage des véhicules Les photographes filment le lancement d’Apollo 11 Formation de vol

Saturne V

La fusée Saturne V est la plus puissante à avoir jamais réussi à voler. Elle fut utilisée dans le cadre du programme Apollo dans les années 1960 et 1970. Elle mesurait 111 mètres de haut et pesait 2,8 millions de kilos lorsque ses réservoirs de carburant étaient pleins ; condition nécessaire à son décollage. La fusée Saturne V, utilisée pour les dernières missions Apollo, comptait trois étages. Les moteurs de chaque étage brûlaient la totalité du carburant qu’ils renfermaient avant de se détacher de la fusée. Les moteurs de l’étage suivant prenaient ensuite le relais, et la fusée poursuivait son voyage dans l’espace. Les moteurs du premier étage étaient les plus puissants, car c’était à eux qu’incombait la tâche difficile de faire s’élever la fusée alors que ses réservoirs de carburant étaient pleins. Le premier étage permettait de faire monter la fusée à environ 68 km d’altitude. Le deuxième prenait le relais à partir de là pour emmener la fusée presque jusqu’en orbite. Le troisième mettait le vaisseau Apollo en orbite autour de la Terre et le poussait vers la Lune.

Accouplement de la navette spatiale Apollo 11 au lanceur Saturne V

MOTEURS J-2 (5) MOTEURS F-1 (5)

Le deuxième étage S-II est placé en position pour l’accouplement avec le premier étage S-IC

ÉTAGE S-II ÉTAGE S-IC

Le module de commande et de service d’Apollo 11 déplacé de l’échafaud de travail pour l’accouplement L’étage de remontée du module lunaire 5 dans la zone d’assemblage final, soulevé par un palan

MODULE DE COMMANDE D’APOLLO ÉTAGE DE DESCENTE DU MODULE LUNAIRE MOTEUR J-2 TOUR DE SAUVETAGE ÉTAGE DE REMONTÉE DU MODULE LUNAIRE MODULE DE SERVICE D’APOLLO CASE À ÉQUIPEMENTS ÉTAGE S-IVB

Transposition, amarrage et extraction

Peu de temps après la manœuvre d’injection translunaire, qui permettait de mettre le vaisseau spatial Apollo sur sa trajectoire vers la Lune, les manœuvres de transposition et d’amarrage étaient exécutées. Pour ce faire, l’un des astronautes devait détacher le module de commande et de service Apollo de l’adaptateur qui le reliait à l’étage supérieur, responsable du décollage. Afin d’y parvenir, l’astronaute devait faire tourner le module et en amarrer la tête au module lunaire Apollo, puis détacher le vaisseau ainsi combiné de l’étage supérieur.

Le module de commande et de service (CSM) se sépare de l’adaptateur Le CSM se retourne ensuite et se prépare pour l’amarrage au module lunaire Après l’amarrage, le CSM pousse le module lunaire pour l’éloigner de l’étage supérieur du lanceur

En route pour la Lune

DÉCOLLAGE LARGAGE DE LA TOUR DE SAUVETAGE ALLUMAGE DU DEUXIÈME MOTEUR S-IVB EXTINCTION DU MOTEUR S-IVB SÉPARATION ENTRE LE CSM ET L’ADAPTATEUR DU MODULE LUNAIRE AMARRAGE DU CSM AU MODULE LUNAIRE/S-IVB LE LANCEUR D’APOLLO, SATURNE V, SORT DE L’ÉNORME BÂTIMENT D’ASSEMBLAGE DES VÉHICULES LE PREMIER ÉTAGE SE DÉTACHE À L’ALLUMAGE DE L’ÉTAGE S-II DÉCISION D’ENTAMER L’INJECTION TRANSLUNAIRE SÉPARATION ENTRE S-II ET S-IVB / ALLUMAGE DU MOTEUR S-IV EXTINCTION DU MOTEUR S-IVB ROTATION À 180° DU CSM

ALLUMAGE DU ALLUMAGE DU MOTEUR DU MODULE DE SERVICE MOTEUR DU MODULE DE SERVICE TRANSFERT DU PILOTE AU MODULE LUNAIRE SÉPARATION ENTRE LE CSM ET LE MODULE LUNAIRE (3 E ORBITE) EXTINCTION DU MOTEUR DE DESCENTE DU MODULE LUNAIRE ALUNISSAGE SÉPARATION ENTRE LE CSM ET LE S-IVB VÉRIFICATIONS DE L’ÉTAT DES SYSTÈMES/PÉRIODES DE RAVITAILLEMENT ET DE REPOS/ PÉRIODES DE TRANSMISSION DE DONNÉES DÉBUT DES OBSERVATIONS DE NAVIGATION TRANSFERT DU COMMANDANT AU MODULE LUNAIRE ALLUMAGE DU MOTEUR DE DESCENTE DU MODULE LUNAIRE ALLUMAGE DU MOTEUR DE DESCENTE DU MODULE LUNAIRE

Fans designers

Partageant une passion pour l’exploration spatiale et les constructions LEGO®, Valérie Roche (aussi connue sous le nom de Whatsuptoday) et Felix Stiessen (aussi connu sous le nom de Saabfan) ont travaillé en étroite collaboration pour créer leur impressionnant modèle inspiré de la mission Apollo 11 pour LEGO Ideas.

Felix : « La partie la plus difficile à recréer était le module d’atterrissage lunaire. J’ai essayé de faire en sorte qu’il soit le plus petit possible (je voulais que l’on puisse l’insérer dans les pièces en forme de demi-cône, comme on peut le voir sur le modèle) tout en restant beau et fidèle au vaisseau d’origine. Après cela, nous avons commencé à construire la fusée en tenant compte des dimensions de ce module. Nous avons également tenté de rendre la fusée aussi solide que possible. C’est pourquoi Valérie a inclus des colonnes et des poutres à l’intérieur pour renforcer l’intégrité structurale. » « La finalisation de la totalité du modèle nous a pris beaucoup de temps. Il est souvent arrivé que l’un d’entre nous abandonne tout simplement le projet pendant quelques semaines pour y revenir plus tard. Toutefois, étant donné qu’il s’agit d’une collaboration, il y avait toujours quelqu’un qui faisait avancer le projet, ce qui remotivait l’autre. Au total, il nous a fallu environ un an pour mener le projet à bien. » « Nous avons été surpris (et heureux, bien sûr) lorsque nous avons appris que notre modèle intégrerait la gamme LEGO Ideas. En ce qui concerne la plate forme LEGO Ideas, nous aimons le fait de recevoir des commentaires et le soutien de la communauté. C’est super de pouvoir répondre aux commentaires, lire des suggestions et améliorer le modèle grâce à la section “Updates”. Bien entendu, la possibilité de créer son propre ensemble LEGO est, elle aussi, vraiment géniale ! » Felix S tiess en Valérie Roch e

Carl Thomas M Austin William C erriam (à gauche arlson (à droite) )

Designers LEGO®

Michael Psiaki, Carl Thomas Merriam et Austin William Carlson sont tous designers LEGO® à temps plein et des fans inconditionnels de l’espace. Il s’agissait donc d’un projet auquel ils avaient vraiment envie de participer. Michael explique d’ailleurs :

« En réalité, on ne nous a rien demandé. J’étais véritablement enthousiaste lorsque j’ai entendu dire que le projet allait peut-être se concrétiser et j’en ai parlé à Carl, car je savais qu’il était aussi fan de l’espace. Nous nous sommes dit qu’il serait vraiment sympa de travailler ensemble vu la taille imposante du modèle, c’est pourquoi nous avons contacté l’équipe chargée des projets Ideas afin de les aider à développer le produit. » « Nous avons été impressionnés par la taille réelle du modèle, ainsi que par la façon dont il est possible d’en séparer les différents étages et composants. Il n’a vraiment pas été facile d’intégrer cette spécificité dans notre modèle final, car nous devions nous assurer que la fusée soit suffisamment solide une fois assemblée, mais également qu’elle soit facile à diviser. »

PARTAGE TON IDÉE OBTIENS DE L’ APPUI EXAMEN LEGO

®

NOUVEAU PRODUIT LEGO LEGO.COM/IDEAS

Aimez-vous cet ensemble LEGO

®

Ideas ?

Le Groupe LEGO

®

aimerait connaître votre opinion sur le produit que vous venez d’acheter. Vos commentaires nous aideront à concevoir les futurs produits de cette gamme. Veuillez visiter :

LEGO.fr/productsurvey

En remplissant ce court sondage sur le produit, vous serez automatiquement inscrit à un tirage au sort pour gagner un prix LEGO

®

. Consultez le site Web pour obtenir le règlement officiel et les détails. Ouvert à tous les résidents des pays autorisés.

Service Consommateurs LEGO.com/service ou appelez-nous 00800 5346 5555 : 1-800-422-5346 : LEGO and the LEGO logo are trademarks of the LEGO Group. ©2017 The LEGO Group.